Revue de presse ...avant

Information traitée dans Stratégies Magazine n°1056 Maria Guérin Quel était l'objectif de cette campagne en télévision? Maria Guérin. Nous souhaitions dire à nos clients que le modèle de la Classe A était de retour, mais avec un équipement supplémentaire. La Classe A dispose désormais du système ESP (Electronic Stability Program) qui garantit au véhicule une meilleure tenue de route. Les deux personnages habillés de beige foncé et glissant sur la glace sont là pour donner une image de souplesse et de sérénité. Nous avons misé sur une ambiance sympathique en associant un père et son fils sur fond de musique cool et reggae. Il s'agissait de la première campagne après les problèmes de fabrication d'octobre 1997. Quels étaient les écueils à éviter? M.G. Nous devions éviter l'arrogance et la froideur. La marque n'aurait alors pas tiré parti de la sympathie que nous ont manifestée certains clients par téléphone et par courrier. La crise de l'automne dernier a apporté une notoriété extraordinaire au modèle. L'objectif était de rassurer et donc d'humaniser le message afin d'oublier les problèmes technologiques. En outre, Mercedes souhaitait s'ouvrir à un autre public, plus jeune, plus féminin et plus familial. Nous étions tellement sûrs du nouveau message que nous n'avons pas fait de prétest. Nous sommes directement passés au stade de la production. Quelles ont été vos actions en hors-médias? M.G. Aucune pendant la campagne en télévision elle-même. Mais depuis le mois d'octobre 1997, nous préparions le terrain pour engager la reconquête en collaboration avec l'agence Winch. Mercedes a contacté à quatre reprises ses 20000prospects et ses 5000clients afin de les rassurer, mais également de leur apporter des compléments d'information sur le modèle. Entretien : L.J. En image